Évangile selon Saint Luc (22, 39-54)

Introduction

Luc est le seul apôtre à rappeler la « sueur de sang » causé par la grande angoisse de Jésus qui, à ce moment, reçut le réconfort d’un ange envoyé par Dieu. Le processus physique de l’hématidrose peut être provoqué par une extrême souffrance physique. L’évangéliste, qui aurait exercé la profession de médecin selon la tradition, attribue cette réaction « à l’agonie » (en grec, ce terme signifie « lutte ») de Jésus contre le « pouvoir des ténèbres ».

Le pouvoir des ténèbres, auquel étaient soumises les personnes venues capturer Jésus, revêt une signification tant littérale que biblique. Jésus laisse supposer que son arrestation aura lieu pendant la nuit de sorte à ce que la foule qui le suivait le jour, ne puisse venir à son aide. Par ailleurs, les ténèbres désignent souvent dans la bible la métaphore du mal et de tout ce qui s’avère contaminé par le péché.

Le troisième évangéliste est également le seul à mentionner le geste de pitié que fit Jésus à l’égard du serviteur du grand-prêtre, en guérissant son oreille blessée par l’épée d’un des disciples.

Texte

39 Il sortit et se rendit comme d'habitude au mont des Oliviers. Ses disciples le suivirent.
40 Lorsqu'il fut arrivé à cet endroit, il leur dit : « Priez pour ne pas céder à la tentation. »
41 Puis il s'éloigna d'eux à la distance d'environ un jet de pierre, se mit à genoux et pria
42 en disant : « Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. »
43 [Alors un ange lui apparut du ciel pour le fortifier.
44 Saisi d'angoisse, Jésus priait avec plus d'insistance, et sa sueur devint comme des caillots de sang qui tombaient par terre.]
45 Après avoir prié, il se releva et vint vers les disciples, qu'il trouva endormis de tristesse.
46 Alors il leur dit : « Pourquoi dormez-vous? Levez-vous et priez pour ne pas céder à la tentation. »
47 Il parlait encore quand une foule arriva. Celui qui s'appelait Judas, l'un des douze, marchait devant elle. Il s'approcha de Jésus pour l'embrasser.
48 Jésus lui dit : « Judas, c'est par un baiser que tu trahis le Fils de l'homme ! »
49 Voyant ce qui allait arriver, ceux qui étaient avec Jésus dirent: «Seigneur, devons-nous frapper avec l'épée ? »
50 Et l'un d'eux frappa le serviteur du grand-prêtre et lui emporta l'oreille droite.
51 Mais Jésus prit la parole et dit: « Laissez faire, arrêtez ! » Puis il toucha l'oreille de cet homme et le guérit.
52 Jésus dit ensuite aux chefs des prêtres, aux chefs des gardes du temple et aux anciens qui étaient venus pour l'arrêter : « Vous êtes venus comme pour un brigand, avec des épées et des bâtons.
53 J'étais tous les jours avec vous dans le temple et vous n'avez pas mis la main sur moi. Mais c'est maintenant votre heure et celle du pouvoir des ténèbres. »
54 Après avoir arrêté Jésus, ils l'emmenèrent et le conduisirent dans la maison du grand-prêtre. Pierre suivait de loin.

Les passages bibliques sont extraits de la Version Segond 21 © 2007 Société Biblique de Genève