Évangile de Saint Jean (18, 1-12)

Introduction

Jean ne présente pas Jésus comme le serviteur souffrant décrit par Ésaïe (chap. 53). Le Jésus de l’Évangile de saint Jean accomplit la mission qui lui avait été confié ainsi que sa glorification par sa mort sur la croix (Jn 12, 20-33).

Ainsi, le quatrième évangile ne mentionne pas le récit de l’agonie mais nous fournit la description d’un Jésus qui propose lui-même de boire la « coupe » que lui avait préparée le Père. Contrairement aux évangiles synoptiques, il n’est fait mention ni du Mont des Oliviers ni du Gethsémani, mais on parle d’un jardin au-delà du Cédron, le torrent qui sépare le Temple du mont des Oliviers. Tandis que les autres Évangiles restent vagues quant à l’identification de la personne ayant coupé l’oreille du serviteur du grand-prêtre, Jean ne nous donne pas seulement le nom du serviteur, Malchus, mais il donne également le nom du responsable de la blessure à l’oreille : Simon Pierre. Ce geste doit être interprété comme la manifestation de la volonté de Pierre de déposer son signe d’infamie.

Par ailleurs, Jean précise que l’arrestation de Jésus a été effectuée par un groupe de soldats et par certains gardes envoyés par les chefs des prêtres et les pharisiens, une description plus réaliste que celle fournie par Luc selon laquelle les chefs des prêtres et les chefs des gardes du temple auraient été présents.

Texte

1 Après avoir dit ces paroles, Jésus alla avec ses disciples de l'autre côté du torrent du Cédron où se trouvait un jardin ; il y entra, lui et ses disciples.
2 Judas, celui qui le trahissait, connaissait aussi l'endroit parce que Jésus et ses disciples s'y étaient souvent réunis.
3 Judas prit donc la troupe de soldats romains ainsi que des gardes envoyés par les chefs des prêtres et les pharisiens, et il s'y rendit avec des lanternes, des torches et des armes.
4 Jésus, qui savait tout ce qui devait lui arriver, s'avança alors et leur dit : « Qui cherchez-vous ? »
5 Ils lui répondirent: «Jésus de Nazareth.» Jésus leur dit: «C'est moi.» Judas, celui qui le trahissait, était avec eux.
6 Lorsque Jésus leur dit : « C'est moi », ils reculèrent et tombèrent par terre.
7 Il leur demanda de nouveau : « Qui cherchez-vous ? » Ils dirent : « Jésus de Nazareth. »
8 Jésus répondit : « Je vous ai dit que c'est moi. Si donc c'est moi que vous cherchez, laissez partir ceux-ci. »
9 Il dit cela afin que s'accomplisse la parole qu'il avait prononcée: « Je n'ai perdu aucun de ceux que tu m'as donnés. »
10 Alors Simon Pierre, qui avait une épée, la tira, frappa le serviteur du grand-prêtre et lui coupa l'oreille droite. Ce serviteur s'appelait Malchus.
11 Jésus dit à Pierre : « Remets ton épée dans son fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Père m'a donnée à boire ? »
12 La troupe, le commandant et les gardes des Juifs s'emparèrent alors de Jésus et l'attachèrent.
13 Ils l'emmenèrent d'abord chez Anne, car il était le beau-père de Caïphe qui était grand-prêtre cette année-là.
14 Or Caïphe était celui qui avait donné ce conseil aux Juifs: «Il vaut mieux qu'un seul homme meure pour le peuple. »

Les passages bibliques sont extraits de la Version Segond 21 © 2007 Société Biblique de Genève